Malte – Malta

Douce et rocailleuse Malte, Toussaint 2012 / Sweet and rocky Malta, October 2012.

L’île principale de l’archipel maltais est l’île de Malte. Elle mesure 27 km dans sa plus grande longueur et 14,5 km dans sa plus grande largeur. La deuxième île de l’archipel, au nord-ouest, est l’île de Gozo. Elle mesure 14,5 km dans sa plus grande longueur et 7 km dans sa plus grande largeur. Entre l’île de Malte et de Gozo se trouve la troisième île de l’archipel, l’île de Comino (2600 par 2 100 m) et son îlot celui de Cominotto.

La Valette

Fondée en 1566 sous le nom de « Très Humble Ville de La Valette » (en latin : Humilissima Civitas Vallettae), du nom du grand maître Jean de Valette de l’ordre hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, la ville comporte de nombreux bâtiments de l’époque où cet ordre était souverain de l’archipel maltais (de 1530 à 1798).

En face, de l’autre côté du port se trouvent les Three cities, Trois villes (Isla, Birgu, Kalkara) qui se touchent,  et qui offrent une belle vue sur la ville, tout en ayant leur charme et leur cachet propres.

Paceville, c’est le quartier de la nuit de San Gilian qui avec Sliema forme la grande zone urbaine urbaine de La Valette.

 

Mdina, Rabat et Mgarr

Lorsque les envahisseurs musulmans se sont emparés de Malte, ils ont divisé la ville de Mdina en deux villes : Mdina, et Rabat, la banlieue, car ils trouvaient l’agglomération trop grande. Aujourd’hui, Mdina ne compte que 300 habitants, alors que Rabat en compte 11 000.

L’église paroissiale de Mgarr, dédiée à Sainte-Marie de l’Assomption, construite entre 1912 et 1946, est remarquable par la taille de son dôme. Sa forme ovale est attribuée à la façon dont les fonds nécessaires à sa construction ont été récoltés, plus les habitants procuraient de fonds plus les constructeurs bénévoles agrandirent le dôme. Les habitants procuraient des fonds grâce aux profits de la vente d’œufs produits localement, plus de 300 000 œufs auraient été vendus afin de financer la construction.

Le Sud

Au sud : la ville de Marsaxlokk, le plus grand port de pêche de l’île, datant des Phéniciens, Delimarra point, la grotte bleue, et des traces archéologiques : Clapham junction, nom donné à des traces de chariots/traineaux, et des mégalithes, appelés ici temples, mais qui font furieusement penser à des chambres funéraires mégalithiques dont le tertre à disparu.

L’ouest et le nord

Mellieħa est habitée depuis le Néolithique. La région s’est vue désertée après la conquête Arabe de 870, probablement à cause des fréquents raids de corsaires musulmans. Quand l’île fut cédée aux Hospitaliers en 1530, Mellieħa fut l’une des colonies qu’ils établirent, complétée de fortifications et d’une église : le Sanctuaire de Notre-Dame de Mellieħa, qui devint l’un des endroits les plus vénérés de l’île. La localité de Mellieħa est aujourd’hui un lieu touristique où l’on trouve l’une des plus grandes plages de Malte, la plage Il-Għadira, au fond de la baie de Mellieħa. Cette baie sépare les collines de Mellieħa, sur lesquelles est située la ville, des collines de Marfa qui constitue la péninsule de Marfa.

Gozo

L’île compte deux temples situés à Ggantija. Les temples de Ggantija à Xaghra sont parmi les plus anciens lieux de culte du monde érigés par la main de l’homme. Près du village de Dwejra, l’arche de la fenêtre d’Azur était une structure architecturale naturelle, qui s’est effondrée dans la mer le mercredi 8 mars 2017.

La ville principale est Rabat, et la plage la plus célèbre celle de Ramla.

L’île produit du sel, avec des casiers en haut d’une falaise, où l’eau es montée via des tuyaux avant de s’évaporer.

Kantilena, le groupe local, le 3 Novembre, au Coach & Horses, Msida

 

Enjoy the blog of my friend Jean-Paul : Going long