Islande – Iceland

Juillet 2014, deux semaines en Islande, tour de l’île et Laugavégur.

I went in Iceland in July 2014, touring the island and trecking the Laugavegur.

 

Reykjavik (littéralement « Baie-des-Fumées ») se situe à environ 250 km au sud du cercle polaire arctique, ce qui en fait la capitale la plus septentrionale. Elle s’étale entre deux fjords, dans une zone comptant de nombreuses sources chaudes, le long d’une baie (vík en islandais).

C’est la ville la plus peuplée du pays, avec environ 130 000 habitants. Avec l’agglomération, elle regroupe pratiquement les deux tiers de la population de l’île, soit environ 220 000 habitants.

Son emplacement se situe à l’endroit même où s’installèrent en 874 les premiers colons conduits par Ingólfur Arnarson.

 

Le cercle d’or

Cette zone proche de Reykjavik se situe à la séparation des plaques tectoniques européenne et américaine. On y trouve le champs géothermique de Geysir, la cascade de Gullfoss et le Pingvellir, cette zone plane où se déroulait de Thing des Vickings.

La cascade de Gullfoss (la « chute d’or ») :

VID_20140709_132751

 

La route 1 est la route principale qui fait le tour de l’île et relie la plupart des zones habitables. C’est la seule goudronnée, mais pas sur l’ensemble du parcours (c’est une piste sur quelques kilomètres à l’est…). Seules quelques pistes traversent l’intérieur du pays, inhabité. Ces routes sont réservées à des véhicules 4×4, puisqu’ils faut franchir de nombreux gués. L’hiver les pistes sont souvent fermées à la circulation.

L’arrêt à Akureyry permet de visiter Dalvik, et de faire un tour en bateau pour observer baleines et dauphins.

Islande jokulsarlon juillet 2014 1

C’est aussi l’occasion de s’arrêter à Hofn près desglaciers, de se geler au Jokulsarlon, de se mouiller à Hundafoss ou de passer derrière Seljalandsfoss, et d’admirer les falaises de Vik.

 Mývatn (« le lac des mouches ») est situé dans le nord de l’Islande dans les environs du volcan Krafla. On trouve beaucoup de sites naturels autour du lac. Dans les eaux mêmes, on peut voir les pseudo-cratères de Skútustaðir. Ils ne proviennent qu’indirectement de l’activité volcanique, car ils ont été créés par des explosions de vapeur qui ont eu lieu lors du contact de la lave avec l’eau du lac. Ce dernier est entouré par le stratovolcan Hverfjall, le site de Dimmuborgir (le château noir…), le Viti qui héberge un lac, le site de Hverir et ses marmites du diable, les bains de Jarbodin…

Le Landmanalaugar, au centre sud de l’île, accessible via une piste, est un formidable terrain de jeu pour les randonneurs. Attention au trek du Laugavegur, qui avec ses 60 km ne présente pas de difficultés, hormis le vent, la pluie, et surtout les rivières à franchir à gué (et 2014 ayant été très humide, les rivières étaient particulièrement hautes cette année-là).

Islande langmanalaugar juillet 2014 5

Also see the video from my friend Colton :